Appui à la politique énergétique du Maroc (PAPEM III)

Description succincte du projet

Désignation : Appui à la politique énergétique du Maroc (PAPEM III)
Commettant : Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Pays : Maroc
Organisme de tutelle politique : Ministère de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement (MEME)
Durée totale : De 2020 à 2022

GIZ2019_PAPEMII_1

Situation initiale

Le Maroc s’est fixé des objectifs ambitieux dans le domaine des énergies renouvelables. À l’horizon 2030, la part des énergies renouvelables dans la production d’électricité devrait atteindre 52 % de la capacité installée. Ainsi, le Maroc pourrait réduire considérablement ses émissions de gaz à effet de serre et réaliser la contribution prévue déterminée au niveau national (NDC).

Le pays à lancé des programmes de grande envergure pour développer les énergies solaire, éolienne et hydraulique en mobilisant aussi bien les fournisseurs d’électricité publics que le secteur privé. Pour accompagner cette dynamique, des dispositions juridiques et institutionnelles ont été adoptées comme les lois sur l’injection de l’électricité produite à partir d’énergies renouvelables dans les réseaux moyenne et basse tension ou encore la création de l’Autorité nationale de régulation de l’électricité (ANRE).

Pour mettre en œuvre ces programmes et dispositions, un renforcement des compétences et un appui technique sont nécessaires : en effet, les acteurs clés du secteur énergétique marocain doivent disposer des connaissances techniques et des outils indispensables pour relever les défis et saisir les opportunités en matière d’énergies renouvelables.

Objectif

Les conditions nécessaires au développement des énergies renouvelables dans le secteur privé se sont améliorées.

GIZ2019_PAPEMII_2

Approche

La Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH poursuit son soutien aux efforts consentis par le Maroc pour atteindre les objectifs de sa politique énergétique nationale et libéraliser progressivement le marché de l’électricité.

À cette fin, le projet PAPEM III coopère avec le ministère de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement (MEME) et d’autres acteurs compétents en matière de planification et de régulation. Les collaborateur·rice·s du projet fournissent une assistance-conseil sur les questions techniques et mènent différentes actions de développement des compétences.

Les fournisseurs d’énergie privés, communaux et étatiques reçoivent une assistance-conseil technique sur l’injection d’électricité issue d’énergies renouvelables dans le réseau et sur la mise en œuvre de mesures appropriées pour développer les capacités nécessaires.

PAPEM III intervient dans trois champs d’action :

Régulation du marché de l’énergie

D’une part, il renforce le cadre institutionnel et réglementaire pour l’Autorité nationale de régulation de l’électricité.

Planification énergétique

D’autre part, le projet aide le MEME à développer un système informatique dédié à l’énergie et un système intégré de modélisation énergétique qui prévoit et planifie l’offre et la demande.

Injection d’électricité produite à partir d’énergies renouvelables dans le réseau

Il continue également à aider le Maroc à remplir les conditions réglementaires et administratives nécessaires à l’intégration de sources d’énergie renouvelables. Dans ce but, il collabore avec le MEME et formule des projets d’amendement de lois relatives aux énergies renouvelables (loi 13-09). Des projets pilotes portant sur la gestion des réseaux de distribution communaux complètent le travail.

Résultats

Dans des projets antérieurs appartenant au même champ thématique, la Coopération technique allemande a été en contact avec 240 représentant·e·s du secteur énergétique public et privé en relation avec la libéralisation du marché de l’énergie.

Le MEME a créé l’Observatoire marocain de l’énergie (OME) et le portail web correspondant. Ce portail fournit aux utilisateur·rice·s des informations fiables et à jour sur l’évolution de l’industrie énergétique.

Une sélection d’expert·e·s du ministère a développé un système de modélisation énergétique qui peut établir des pronostics à long terme sur les scénarios énergétiques futurs. En même temps, le projet a formé un groupe de scientifiques au travail sur la modélisation énergétique. Pour sa part, en tant que plate-forme universitaire, le groupe propose des formations sur le sujet.

Le projet a organisé et promu plusieurs débats concernant des amendements éventuels de la loi 13-09 sur les énergies renouvelables, à l’issue desquels les participant·e·s ont formulé des recommandations concrètes pour un projet d’amendement.

GIZ2019_PAPEMII_3

autre langue

TÉLÉCHARGEMENT

autres informations