Paix et stabilité au Mali

Description succincte du projet

Designation: Projet d’appui à la stabilisation et à la paix au Mali
Commettant: Ministère fédéral allemand des Affaires étrangères
Pays: Mali
Organisme de tutelle: Ministère de la Réconciliation nationale
Durée totale: De 2016 à 2022

gizIMAGE-frieden-und-stabilitaet-in-mali

Situation initiale

Le Mali est l’un des pays les plus pauvres du monde. Depuis la crise politique de 2012, le pays n’a pas connu de répit : l’insécurité permanente et, en 2020, le désormais quatrième coup d’État ont privé la population du nord et du centre du Mali de ses moyens de subsistance. Les systèmes d’éducation et d’aide sociale sont en partie paralysés. Dans certaines parties du pays, les lignes de conflit traversant la société s’accentuent, et le nombre de personnes déplacées à l’intérieur du pays augmente de jour en jour. En 2015, le gouvernement malien, les groupes armés progouvernementaux et la coalition des groupes militants (CMA) ont signé un accord de paix visant à jeter les bases de la réconciliation, de la stabilité et de la paix. Toutefois, la mise en œuvre de l’accord de paix, tout comme d’importantes réformes institutionnelles, progressent encore très lentement.

Dans le cadre du processus de paix, les décideurs de l’État doivent mettre en œuvre l’accord de paix, subvenir aux besoins de la population et engager des négociations lorsque des conflits surgissent. En outre, ils ont pour mission de promouvoir la réconciliation et la réflexion sur le passé et de concrétiser pour la population les « dividendes de la paix ». Toutefois, leurs ressources humaines et financières ainsi que leur capacité d’organisation et de coordination sont très limitées.

Objectif

Les décideurs de l’architecture de paix malienne jettent les bases d’une transformation réussie des conflits.

gizIMAGE-frieden-und-stabilitaet-in-mali-2

Approche

Le projet stabilise les régions du nord et favorise la coexistence pacifique.

Les activités menées à des fins de stabilisation sont multiples et prennent diverses formes. D’une part, un soutien est apporté au ministère de la Réconciliation nationale dans la mise en œuvre de l’accord de paix : il aide les régions et les communautés à mettre en place des structures décentralisées chargées d’intervenir lorsque des conflits surgissent pour tenter de les résoudre pacifiquement. D’autre part, la stabilisation est renforcée par des projets à petite échelle qui mettent en place des infrastructures de base et encouragent la création d’entreprises. De telles mesures ont pour effet de stabiliser la situation dans une communauté et d’améliorer les conditions de vie. Les municipalités sélectionnent les projets dans le cadre de dialogues avec les citoyen·ne·s qui assurent également la mise en œuvre et le suivi ultérieur de ces projets. Grâce à ces dialogues, les membres de ces communautés échangent leurs points de vue sur leur situation et leurs besoins et travaillent ensemble à la recherche de solutions pour l’avenir.

Le projet aide les communautés à surmonter le passé et met au point des stratégies de réconciliation. Il accompagne également la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) du Mali dans ses diverses missions : enquêtes sur les violations graves des droits humains, analyse des causes des conflits récurrents et présentation de recommandations en vue de parvenir à terme à une réconciliation au sein de la société. En particulier, le projet apporte son soutien à la formulation de la politique de réparation, à la tenue d’audiences publiques, au travail de mémoire et à la rédaction du rapport final de la Commission.

Le projet travaille en coordination avec des acteurs nationaux et internationaux, tels que le contingent allemand de la Bundeswehr de la force de maintien de la paix des Nations unies (MINUSMA – la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies au Mali), ou des donateurs bilatéraux et multilatéraux.

gizIMAGE-frieden-und-stabilitaet-in-mali-3

Résultats

  • 73 microprojets ont été mis en œuvre dans les régions du nord du pays. Les conditions de vie d’environ 480 500 personnes sont ainsi améliorées.
  • 64 activités de dialogue pour la prévention des crises ont été menées à travers le Mali, avec la participation active de quelque 9 723 personnes à ce jour.
  • Environ 20 000 témoignages ont été documentés jusqu’à présent par la CVJR.
  • Le projet a soutenu la CVJR du Mali dans la mise en place d’un processus participatif pour une politique de réparation.

Situation : Januar 2021

AUTRE LANGUE