Action de Coopération Sud-Sud en matière de migration

Description succincte du projet

Désignation : Action de Coopération Sud-Sud en matière de migration (projet RECOSA)
Commettant : Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) et Union Européenne (UE)
Pays : Maroc, Côte d'Ivoire, Mali et Sénégal
Organisme de tutelle : Ministère délégué auprès du Ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’étranger, Chargé des Marocains Résidant à l’Étranger (MDCMRE)
Durée totale : 2018 à 2021

GIZ2020_Photo_ACSS_1

Situation initiale    

Situé entre l’Europe et l’Afrique subsaharienne, le Maroc a initié depuis plusieurs années une politique migratoire globale qui a pour objectif de renforcer les liens du Maroc avec ses ressortissants installés à l’étranger et de favoriser l’intégration au Maroc des immigré·e·s originaires notamment d’Afrique de l’Ouest. Cette politique accompagne de fait une mobilité sud-sud grandissante. 

Fort de ce constat, le Maroc est engagé depuis plusieurs années dans le renforcement de sa coopération avec les pays subsahariens sur les questions migratoires. À ce titre, des mémorandums d’entente ont été signés avec le Sénégal (2013), la Côte d’Ivoire (2015) et le Mali (2019). Au-delà des particularités de leur situation migratoire individuelle, ces quatre pays partagent des problématiques similaires liées à la coopération avec leur diaspora, la réinsertion des migrant·e·s de retour, la protection des droits des migrant·e·s ainsi que la facilitation des migrations régulières.

C’est dans ce contexte qu’intervient l’Action de Coopération Sud-Sud en matière de migration, mise en œuvre dans le cadre du projet RECOSA. Cette Action est co-financée par le Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) et l’Union Européenne (UE) à travers le Fonds Fiduciaire d'Urgence pour l'Afrique (FFU). Elle est mise en œuvre conjointement par la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH et Expertise France, l’agence française de coopération internationale. 

Objectif

L’Action favorise le partage d’expériences et de bonnes pratiques de gestion des migrations entre le Maroc, la Côte d’Ivoire, le Mali et le Sénégal. Une gouvernance régionale des migrations est mise en place par le biais de formats de pilotage communs et d'un apprentissage mutuel.

GIZ2020_Photo_ACSS_2

Approche

L’Action de Coopération Sud-Sud favorise l'échange d'expériences entre le Maroc, la Côte d'Ivoire, le Mali et le Sénégal dans le domaine des migrations. Elle mobilise une expertise nationale et internationale dans chacun des quatre pays afin de renforcer le dialogue et la coopération entre les parties prenantes et de promouvoir des activités communes dans les domaines suivants :

  • Migration et développement (en particulier les stratégies et approches de mobilisation des diasporas) ;
  • Protection des droits des migrant·e·s (notamment via des actions d’intégration économique et sociale) ;
  • Mobilité Sud-Sud (notamment via des actions pilotes favorisant la mobilité régulière des jeunes professionnels, étudiant·e·s et stagiaires entre les quatre pays).

Pour faciliter l’apprentissage mutuel, l’action renforce les compétences des acteurs clés et met en place des formats de dialogue. Des études et cartographies fournissent les données nécessaires à la mise en place de politiques et stratégies de migration adaptées, et des actions pilotes permettent de tester des approches en vue de leur adaptation et de leur adoption ultérieures à plus grande échelle.

GIZ2020_Photo_ACSS_3

Résultats

En juin 2019, le Maroc, la Côte d’Ivoire, le Mali et le Sénégal ont officiellement adopté les plans d’action pour la coopération Sud-Sud, élaborés dans le cadre d’ateliers de planification organisés dans les quatre pays. 

De premiers résultats ont été atteints dans les trois domaines d’intervention et à tous les niveaux.  À titre d’exemple, une stratégie de mobilisation de la diaspora a été développée en Côte d’Ivoire et une évaluation de la politique migratoire nationale a été réalisée au Mali. 

Le projet a en outre initié une coopération entre trois régions ivoiriennes et leurs régions partenaires marocaines dans le domaine de l’intégration et du développement économique local. 

Par ailleurs, un Bureau d’accueil des Sénégalais de l’extérieur a été inauguré à Casablanca, et un guichet unique « mobilité » est planifié au Sénégal.

Enfin, plusieurs offres d’intégration développées au Maroc dans le cadre du projet RECOSA sont en cours d’adaptation dans les trois pays partenaires. C’est le cas notamment du modèle de formation durable dans le domaine migratoire, de l’approche d’intégration par le sport au niveau communal ou encore de celle liée à la sensibilisation ludique de jeunes aux questions de la migration et de l’intégration.

autre langue

TÉLÉCHARGEMENT

autres informations